internet

Le Réseau internet présente une architecture qui échappe à plus d’un. Le club d’électronique et d’informatique a ce mercredi 10 Juillet 2013
tenu un séminaire sur l’architecture du plus grand réseau du monde. La communication a été assurée par Suzon Olory, ingénieur informatique à ATN Bénin.

Architecture d’Internet

La neutralité du Net est un principe qui remonte aux premiers développements d’Internet. Le réseau Internet – réseau de réseaux – est composé de deux architectures distinctes :

  • l’architecture physique d’Internet qu’est le réseau lui-même. Il peut s’agir d’un réseau filaire (réseau téléphonique commuté, le câble, désormais la fibre optique) ou hertzien (Internet par satellite, 3G, Wifi, Wimax) ;
  • l’architecture logique d’Internet, composée des protocoles et standards de communication permettant le transport de données sur les réseaux, tels que l’Internet Protocol (IP), le Transmission Control Protocol (TCP) ou l’HyperText Transfer Protocol (HTTP) sur lequel est basé le Web.

Voici un document assez exhaustive sur les différents acteurs intervenants dans l’architecture d’Internet.

 Le tout puissant protocole IP

Le protocole IP permet de signaler différents niveaux de priorité des données qui composent le trafic Internet (champ DSCP dans IPv4 et « Traffic Class » dans IPv6). Les équipements qui composent l’architecture physique du réseau, tels que les routeurs, autorisent les opérateurs à tenir compte des niveaux de priorité indiqués, et ainsi de gérer de façon différenciée les paquets de données transportés. En pratique, cette technique est très peu utilisée car ces informations sont mises par l’émetteur, qui peut donc indiquer ce qui lui donnera la meilleure priorité. Les techniques « discriminantes » aujourd’hui, reposent davantage sur d’autres champs (comme les numéros de port) ou sur un examen approfondi du paquet (deep packet inspection). Les équipements permettant cela sont aujourd’hui largement déployés par les opérateurs de télécommunications, qui sont donc en mesure de mettre fin à la neutralité du Net.